Rechercher

Le fonctionnement de l'EFT à la lumière de la science


L’EFT ou technique de libération émotionnelle est une technique qui repose sur la Thérapie du Champ Mental (Callahan & Callahan, 1996). Développée par Gary Craig, ingénieur diplômé de l’université de Stanford en Californie, cette technique combine deux actions simultanées :

  • l’activation d’émotions grâce à l’exposition par l’imagination et la pleine conscience à partir d’un souvenir problématique ou un déclencheur émotionnel,

  • la stimulation de points d’acupuncture repérés, réalisée avec les doigts, sous la forme de tapotements répétés.

L’EFT procède de la façon suivante :

1 - l’exposition imaginaire au trouble de stress post traumatique (TSPT) va provoquer une hyper-activation de l’amygdale,

2 – la stimulation des acupoints génère des signaux désactivateurs et des ondes cérébrales tandis que le système d’alerte est activé,

3 – ces effets combinés vont neutraliser l’état d’alerte et probablement éradiquer les voies neuronales impliquées,

4 – ce qui modifie les réponses conditionnées au souvenir ou déclencheur.

Simultanément, l’état d’alerte est activé par l’exposition imaginaire au souvenir problématique ou au déclencheur émo


tionnel et une atténuation de l’état d’alerte par la stimulation des points d’acupressure. Le traitement par l’exposition appliquée simultanément avec l’intervention somatique permet une modification du traitement de l’information, une désensibilisation, une ré-organisation neuronale ou même la modulation de l’expression génétique (Feinstein & Church, 2010).

Grâce à l’électroencéphalogramme (EGG), l’imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMf) et la tomographie par émission de positrons (PET), plusieurs études démontrent que la stimulation des points d’acupressure a pour effets :

  • la diminution du taux de cortisol (hormone du stress) avec la réduction sensible de l’activité de l’amygdale et d’autres zones du système limbique (Dhond, Kettner et Napadow 2007 ; Fang et al., 2009 ; Hui et al., 2000, 2005),

  • la régulation du schéma d’ondes cérébrales anormaux : un retour à la normale des schémas d’ondes cérébrales à la suite d’un traitement par stimulation d’acupoints pour des troubles neurologiques et des troubles liés à l’anxiété (Diepold &Goldstein, 2009 ; Lambrou, Pratt et Chevalier, 2003 ; Swingle, 2010 ; Swingle, Pulos et Swingle, 2004),

  • l’augmentation de la production d’adrénaline, d’opioïdes et de neuro-transmetteurs associés au plaisir (résumé dans Church et Feinstein 2013)

La stimulation des acupoints provoque une augmentation des ondes delta dans les zones du cerveau impliquées par la peur qui perturberaient les réseaux mnémoniques. Plus particulièrement, les récepteurs de glutamate des synapses qui régulent les souvenirs de peur, seraient « dépotentialisés par ces puissantes ondes cérébrales » (Harper, 2002). Lorsque les circuits neuronaux de l’amygdale, qui maintiennent l’état d’alerte, sont désactivés, « la base matérielle du souvenir de peur a été retirée ».


126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout